• Ma lettre à ma maman

                                                   Ma lettre à ma maman

     

                                       Chère Maman Chérie,

                                       En prenant le stylo sur la table d’étude

                                       Et en fouillant dans les affaires pour le papier

                                       J’ai fait tomber une photo de toi, Maman.

                                       Et deux grosses gouttes ont affleuré mes joues.

                                       Eh oui ! Maman, j’ai pleurai de ton absence.

                                       Je me suis souvenu d’une chanson célèbre

                                       Du groupe Sexion d’assaut, et j’ai pleurai.

                                       « Avant qu’elle ne parte, dis-lui que tu l’aimes. »

                                       C’était l’une des paroles du chant de ce groupe.

                                       Et je me suis alors souvenu, Maman,

                                       Que je ne t’ai jamais dit comme il se doit :

                                       « Maman, je t’aime de tout mon cœur. »

                                       Et du stylo et du papier, je t’écris, Maman

                                       Bien qu’il soit vraiment trop tard pour moi

                                       De te dire Maman Chérie, je t’aime infiniment.

                                       Car dans la terre moite, ton corps y est et inerte.

                                       Tout le temps que tu fus avec moi, Maman

                                       Je n’ai fait que saigner ton cœur vibrant d’amour

                                       Pour moi, ton fils fugueur, voyou et idiot.

                                       Pour mes bêtises, tu as été la risée de tous.

                                       Tu as supporté injures et humiliations acerbes.

                                       Parfois, Papa te battait parce que jaloux de ton amour

                                       Pour ton fils que je suis. Et moi, je te riais.

                                       Je t’ai considérée comme toutes les femmes :

                                       Un simple objet de plaisir pour les hommes.

                                       Et pourtant, tu étais mes yeux dans ce monde.

                                       Et pourtant, tu étais mon trésor intarissable.

                                       Et pourtant, tu étais la lampe de ma vie.

                                       Et pourtant, tu étais mon ombre tutélaire.

                                       Et pourtant, tu étais la Muse de mes vers.

                                       Et pourtant, tu n’étais pas ces femmes courtisanes.

                                       Tu étais juste une Maman pour moi, ton fils adulé.

                                       Comme Victor Hugo pour Léopoldine, sa fille

                                       Je ferai le pèlerinage pour te rencontrer.

                                       Et au-dessus de ta sépulture, je te lirai cette lettre.

                                       Et de mes larmes, je m’agenouillerai pour ton pardon.

                                       Et du pardon, je te ferai le serment de dire à mes amis

                                       De dire à leur maman respective avec la plus fort manière

                                       Avant qu’elle ne parte pour l’au-delà pour élire domicile :

                                       « Je t’aime, Maman Chérie, de tout mon être ! »

                                       Maman, bien qu’il soit vraiment trop tard

                                       Reçois sans colère et sans rancœur, ce bouquet

                                       De bruyères en fleurs et de houx vert de mon amour pour toi.

                                                                                      Ton fils qui t’a toujours aimée !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :